A la uneDans le MagNews & People

[LIFE 150] Ce que coach Lady Sonia reproche aux pasteurs et hommes de Dieu

lady sonia 1

lady sonia 1

Le 150e numéro de Life Magazine est à présent disponible en kiosques et dans tous les points de vente. Retrouvez en couverture de ce numéro de Mars coach Lady Sonia !

La très populaire coach nous a accordé un entretien exclusif pour le Top Life dans lequel nous avons abordé plusieurs sujets, dont la vie en famille chez les hommes de Dieu. Elle-même épouse de pasteur, n’est pas passée par quatre chemins pour donner son opinion.

LORS D’UNE ÉMISSION TÉLÉ, VOUS AVEZ DIT AVOIR DEMANDÉ À VOTRE CONJOINT (PASTEUR) D’AVOIR UNE VIE NORMALE. EST-CE QUE POUR VOUS, LE FAIT D’AVOIR UN QUOTIDIEN CENTRÉ SUR LA BIBLE NE RIME PAS AVEC UNE VIE NORMALE ?

Mon conjoint, lui, était extrémiste comme beaucoup de pasteurs. Dans le cadre du coaching que je fais, vous serez choquée du nombre de femmes de pasteurs que je reçois. Ces grandes dames qu’on appelle communément ‘’maman pasteur’’ sont malheureuses. 90% d’entre elles sont malheureuses. Simplement parce que dans la maison, elles n’ont plus de vie. Simplement parce que ces pasteurs-là connaissent la bible, mais ne créent pas une intimité avec leurs femme.

Faites une enquête, et vous verrez comment finissent les enfants des pasteurs. Tout simplement parce que leurs papas disent faire l’oeuvre de Dieu. Mais en le faisant, qui s’occupe de leur maison ? C’est une erreur ! C’est ce qui fait que trop souvent, nous voyons les femmes de certains pasteurs tomber dans l’adultère. C’est ce qui m’était arrivée à l’époque ! Je n’avais pas un mari, j’avais un pasteur comme mari.

Le pasteur, je vais le voir quand je vais à l’église, mais, je ne veux pas vivre avec un pasteur à la maison. Il n’est pas mauvais de parler de l’oeuvre de Dieu. Mais, dès lors que c’est en excès, ça dégoûte ! C’est comme si vous me dites que vous ne mangez que du ‘’placali’’ tous les jours.

A la maison donc, c’était une guerre de versets. En même temps, moi j’ai grandi en Europe, et j’ai une culture européenne. Et au Congo où je vivais avec mon mari, je ne pouvais pas porter le short. De temps en temps donc à la maison, j’éloignais les enfants et la nounou, pour avoir le temps rien que pour nous, et me mettre en tenue d’Eve, le monsieur me dit qu’il y a des âmes et que n’importe quelle âme peut venir etc…Est-ce que vous comprenez ? Mon mari est parmi les ténors de l’église au Congo, il y a implanté de grandes églises là-bas. Mais, en même temps à quoi ça sert d’avoir de grandes églises quand ton foyer est brisé ? Et, c’était ça mon problème…

Retrouvez l’entretien et d’autres sujets hyper intéressant sur coach Lady Sonia dans le Life 150 disponible en kiosques.

COUV

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

14 + deux =