Dans le MagLife style

[LIFE 147] Ibrahim Fernandez, le prodige de la mode ivoirienne

IREN9869 (Copier)

IREN9904 (Copier)

IBRAHIM FERNANDEZ
le prodige de la mode ivoirienne

 

Depuis son retour du Maroc, Ibrahim se concentre sur sa véritable passion qu’est la mode. Son leitmotiv est de faire rayonner les autres grâce à ses créations aussi uniques qu’originales. Il a marqué l’année 2018 par des sorties de collections époustouflantes qui ne sont pas passées inaperçues. Il compte se positionner sur l’échiquier international car la mode, il l’a en lui depuis son enfance.

 

D’où vient votre amour pour la mode ?

J’ai connu le mot « Mode » bien plus tard. Cela m’a permis de coller une appellation à ma passion. Quand je regardais la télévision, encore petit, je ne me focalisais pas sur le jeu des acteurs, mais plutôt sur les vêtements et les tenues qui étaient présentés. J’ai été influencé par les belles femmes en Bazin que je rencontrais lors des mariages malinké. Alors à mon retour du Maroc, je me suis véritablement mis au dessin et j’ai commencé à créer des vêtements.

Qu’est-ce qui fait votre marque ?Par quoi reconnait-on une création d’Ibrahim Fernandez ?

Tout créateur a une singularité. Je mise beaucoup sur l’audace dans le choix de mes matériaux tout en gardant à l’esprit que chaque corps que je vais habiller est unique. J’ai déjà travaillé sur du velours, ce qui est rare en Afrique de l’Ouest. Alors, quand certains voient cela, ils reconnaissent automatiquement ma marque. J’ai aussi voulu magnifier le corps de la femme africaine, ce qui a fait que j’ai sorti une création avec des tissus transparents. Awa Sanoko, le mannequin ivoirien, a beaucoup fait parler d’elle lorsqu’elle a porté une de mes tenues transparentes. Ce sont des créations qui sont toujours reconnues car elles sont spéciales.

Quelles sont les créations les plus écoulées entre celles des hommes et celles des femmes ?

Il faut à la fois émerveiller et vendre. La clientèle masculine aime que je lui confectionne des chemises classiques. Contrairement aux femmes qui aiment plus être extraverties. Toutes mes créations sont plutôt bien acceptées.

IREN9869 (Copier)

Qu’est-ce qui fait la particularité de votre dernière collection « Tombouctou » ?

Je l’aime beaucoup. C’est ma préférée pour l’instant. J’étais vraiment émerveillé face à des femmes peules qui
mendiaient tout en étant maquillées et ornées de perles. Elles étaient belles. Cela m’a donné l’idée de créer ‘‘Tombouctou’’. C’est un hommage pour honorer la sensualité des femmes du sahel. C’est une collection de prêt-à porter moderne accompagné de pièces du jour. Les coupes sont minimalistes et basiques, cela est fait à dessein afin de permettre aux tenues d’être portées de jour comme de nuit.

Quel est votre plus grand projet dans la mode ?

Mon plus grand projet est d’organiser un défilé maison dans mon showroom. Ça sera un bilan à mi-parcours pour moi. Je vais en profiter pour expliquer le concept de chacune de mes créations. L’occasion me sera donnée pour partager mon histoire dans l’entrepreneuriat et dans la mode.

Qu’est-ce que vous proposez pour 2019 ?

De belles surprises ! Notamment une collection avec pour titre « Dieu est une femme ». Je n’en dis pas plus. Rendez-vous en 2019 pour voir la suite.

Fabrice N’dé

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

1 + 8 =