News & People

[Life 143] Chez Alexandre Branger,… les secrets de sa réussite

alexandre branger 1 (Copier)

alexandre branger 1

Alexandre Branger

Propriétaire du Code Barré, Producteur d’artistes

Bouillonnant d’énergie et un véritable touche-à-tout, Alexandre Branger a fini par se faire une place de choix dans l’univers de la nuit et de la production artistique. À cheval sur plusieurs projets, c’est plutôt un mec super décontracté que l’équipe de Life magazine a rencontré à son domicile, du côté de Biétry.

Mon incursion dans l’univers de la nuit…

Agé de 26 ans aujourd’hui, Alexandre Branger n’est vraiment plus un novice dans l’univers de la nuit. « Ces 6 années dans la nuit m’ont permis d’apprendre beaucoup de choses. Au niveau relationnel et humain surtout. Cela m’a permis de voir comment les gens sont dans leur état de divertissement. Les personnes qu’on rencontre en journée se transforment totalement les nuits, elles intègrent d’autres personnages. Il faut avoir la tête sur les épaules pour pouvoir avancer dans ce domaine. » Propriétaire du Code Barre, dont il a célébré avec faste les 6 années d’existence récemment, Alexandre révèle les secrets qui l’ont fait durer dans la nuit. « Il faut être persévérant et aimer son travail. Impossible d’avancer si on n’a pas d’amour pour son activité nocturne. Il faut être dur pour faire face aux manigances organisées contre soi. Il faut aussi rester droit et honnête », confiera le producteur de Paulo…

alexandre branger 3

La production d’artistes…

De propriétaire de bar à la production artistique, il n’y a qu’un seul pas. Et, ce pas a vite été franchi par Alexandre
puisqu’il s’y met à fond. « J’ai constaté que l’afro beat, le Rap sont en train de prendre le dessus dans l’univers musical de notre pays. J’ai rencontré Paulo, un jeune artiste bien ancré dans les styles musicaux plus haut cités. J’ai cru en lui, et je l’accompagne depuis peu. C’est ainsi que ma petite aventure de manager a commencé. Ce jeune est beaucoup apprécié et ça me fait plaisir. Sa cote de popularité commence à grimper. Je voudrais que l’Afrique de l’Ouest soit conquise par Paulo. » Se réjouit-il. En fin businessman, Alexandre veille sur ses différentes activités. « J’essaye de tout faire en même temps. J’ai de la détermination pour cela. Je ne reste pas à la maison pour attendre de recevoir de l’argent chaque fin de mois. Je préfère garder les yeux sur mon business. Je suis le capitaine de mon bateau. C’est aussi une clé de ma réussite. » Quoi de plus normal…

alexandre branger 2

Construire petit à petit

Quant à ses projets pour les 10 prochaines années, celui qui fait la fierté des noceurs du côté de Biétry, a voulu rêver grand. « Quand j’ai commencé au début, il n’y avait que 10 places. Je ne savais pas que ça deviendra comme cela, aujourd’hui. Ce n’est pas de la magie. On a construit cette boîte petit à petit. Au fur et à mesure que j’avance, j’espère évoluer avec elle. Je pense que dans l’avenir, ce bar sera plus grand. » Foi d’un homme qui tient à se réaliser.

Par Didier Koré

Extrait du Life 143

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

deux − 1 =