A la uneEvenements

L’Évangéliste Mary Sly fait sensation à son programme de prière !

_MG_2309 (Copier)

_MG_2309 (Copier)

Entre préjugés et curiosité, nous avons fait le choix d’aller voir de nos propres yeux la séance de prière de l’Evangéliste Mary Sly pour avoir une idée claire et prononcée sur ce programme dont on dit du bien de bouche à oreille et aussi sur les réseaux sociaux. Voici le récit de notre reporter maison Yves Roland Kotto de cette rencontre avec Dieu, avec soi.

Nous sommes le vendredi 9 Octobre. L’équipe Life Magazine (composée d’un photographe et d’un journaliste) est conviée sur une conférence de presse à Angré 7e tranche. Au terme de ce rendez-vous clôturé aux alentours de 18h30, nous décidons de rentrer chacun à son domicile en ralliant d’abord le carrefour du Terminus 81 où il est plus facile d’emprunter un véhicule.

Le ciel est sombre, normal direz-vous (il est bientôt 19h !), mais il l’est un peu trop. Une pluie se fomente assurément dans les nuages. À peine ai-je partagé cet avis avec notre photographe que les premières “larmes célestes” commencent perler. En une fraction de seconde, la fine pluie se transforme en déluge.

L’heure n’est pas à chercher un véhicule, mais plutôt à chercher à s’abriter. Coincés sous un hangar de fortune sans respect de la mesure de distanciation (Covid oblige !), je propose à notre photographe Hermann Wodje qu’on aille à la Mission Internationale Grâce et Gloire (MIGG) situé à deux pâtés de maison. J’avais vu d’ailleurs en journée une cousine partager un visuel sur Facebook pour annoncer qu’il s’y déroulerait un programme de prière avec l’Évangéliste Mary Sly. “Profitons-en pour s’abriter. C’est le vrai point !”, lance avec humour Hermann.

Une, deux, trois grandes enjambées sous la pluie battante et nous voici devant le lieu de culte. Nous sommes accueillis par un commando constituée de femmes bénévoles au service de l’église. “Vous tombez à pic, soyez les bienvenus”. À peine avons-nous répondu qu’elles nous installent confortablement au premier rang. À la base, nous voulions juste nous abriter, on se serait satisfait du fond de la salle. Nous voici escortés au devant de cet événement.

Les premières notes de ce show sont données par le groupe musical Voice Of Glory qui entonne des cantiques qui ne peuvent laisser insensibles même les plus timides. À défaut de vous lever pour esquisser des pas, vous allez battre des mains. C’est ce que je me surprends en train de faire. Hermann, lui, avec son œil avisé de photographe est plutôt observateur. Le chantre Shadrac Loman est invité. Dès ses premières paroles, on le sent inspiré dans le verbe et avec de la verve. Hermann me propose s’il peut faire des prises de vue. On pourrait faire vivre ces moments à nos lecteurs. Il y a tellement de “on dit” sur ce type de séances de prière qu’il serait idéal d’en parler en tant que témoin oculaire. Scène surréaliste de miracle, messages erronées et non bibliques,… Le commando de femmes bénévoles nous donne l’accord.

Le chantre Shadrac fait vibrer les fidèles présents. Du fond où nous nous sommes installés à présent afin de mieux cerner la séance, nous apercevons parmi les assistants, des personnes âgées, des hommes et femmes adultes de toute classe sociale, des jeunes et aussi des enfants.

Les prophètes Eagle Cariol Prosperty et Traoré Elie Ibrahim haranguent les fidèles en citant des passages bibliques et autres anecdotes contenues dans le livre saint pour redonner de la vigueur, de l’espoir et de la force à ceux qui ont fait le déplacement pour rendre gloire à Dieu malgré les difficultés du quotidien.

Ils nous partagent ce passage de 1 Pierre 5:10 : “Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables”.

Au tour de l’Évangéliste Mary Sly de passer au pupitre sous les acclamations nourries des fidèles. Comme ses prédécesseurs, nourrit l’assistance d’enseignements bibliques. “De la disgrâce à la grâce”, tel est le thème de ce programme du 9 Octobre dernier. L’Évangéliste nous a transmis avec émotions et profondeur les leçons qui se dégagent des expériences de personnages bibliques plus particulièrement, l’histoire de Mephiboseth.

Mephiboseth est le fils de Jonathan, fils du roi Saül déchu. Pendant la bataille pour le trône, Saül et son fils Jonathan ont été tués. L’une des servantes de la Cour Royale s’est enfui avec le petit fils Mephiboseth pour préserver sa vie. C’est dans sa fuite que l’enfant qui n’avait que 5 ans est tombé gravement. Il était désormais perclus des pieds, lui le petit fils du Roi. On l’emmena à Lodebar, une contrée sans pâturage considérée comme un lieu de souffrance. C’est là que vivait Mephiboseth, devenu handicapé. Il avait perdu la grâce que lui octroyait son sang royal. Mais lorsque le nouveau Roi David prit les rênes, il demanda s’il y avait un survivant de la famille royale. La servante Tsipa fit savoir que le petit-fils de Saül, fils de Jonathan, nommé Mephiboseth était en vie. David ordonna qu’on le fasse venir à la Cour Royale et qu’il soit traité avec toute la noblesse d’un fils de Roi.

De la disgrâce à la grâce. C’est cette émouvante histoire qui a fait couler des larmes à plus d’un dans l’auditoire. L’une des assistantes qui se retrouve dans ce même cas en a fait le témoignage. Issue d’une famille noble, elle est rejetée et abandonnée par les siens. Personne ne la respecte même ses frères et sœurs cadets. Il lui arrive des fois de songer au suicide mais après ces paroles fortes de l’Évangéliste Mary Sly, elle s’est sentie ragaillardie.

Comme elle, d’autres fidèles ont déposé leur fardeau sur l’évangéliste qui a fait des prières tout en les embaumant d’huile sainte. Certains d’entre eux ont pris des rendez-vous pour des séances personnalisées.

Pendant ce temps, la pluie battante qui nous avait dirigés dans ce lieu saint commençait à s’estomper. Les Hommes de Dieu présents en ont parlé en affirmant que c’est une bénédiction divine. On notait la présence entre autres de l’Apôtre Victor Okwong venu du Ghana, Révérend Jean Louis Bah (Vice Président de l’ONG Pain de vie) et son épouse Dominique Bah à New York, des prophètes Chris Gods’Plan Duru et Unyeme Akpan venus du Nigeria, Marius Zézé et son épouse, Atcho Kassié, Paul Semou et son épouse Carole Semou, fondateur de la Cité des Miracles,…

Fille de l’éminence Évêque Général Jean Kinankpeffan Koné, l’Evangéliste Mary Sly s’est dite heureuse de la réussite de ce programme. Elle a donne rendez-vous à tous les assoiffés de la bonne nouvelle tous les vendredis à la Mission Internationale Grâce et Gloire située à Angré non loin du Terminus 81 à l’Espérance Espace évènementiel.

Ce programme si enrichissant s’est achevé aux alentours de 21 heures. Les mines crispées et anxieuses des assistants ont fait place au sourire et à la joie avec une foi ravivée par l’Évangéliste Mary Sly. On peut dire autant pour nous, à la recherche d’un abri, ne serait-ce qu’un bout de temps, nous avons trouvé LE REFUGE ! N’hésitez pas à y faire un tour !

Infoline : 57547974 / 50182721

Revivez ces moments en images.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5 × trois =

SNEDAI