A la uneNews & People

Les doléances de Molare à l’État ivoirien pour pérenniser et améliorer les PRIMUD

Molare Inter

Molare Inter

Le 14 Novembre dernier s’est tenue l’édition 2021 des PRIMUD, la plus prestigieuse soirée de distinctions et de récompenses des acteurs culturels sur l’échiquier national ivoirien. Cette édition était annoncée comme la dernière par le promoteur Molare qui au fil des ans voyait des partenaires et une minorité d’artistes le lâcher.

Lors du lancement de cette édition 2021 le 15 Octobre à la Villa Trace, Molare a confié que malgré toute la notoriété et le prestige que revêt les PRIMUD, il l’organise à perte et croule sous le poids des charges relatives à l’événement. Cette année, le public ivoirien n’a d’ailleurs pas eu droit à l’habituel Festi’Primud, ces concerts gratuits en lever de rideau de la grande cérémonie. Certains gros sponsors ont soit diminué leur financement pour l’organisation ou se sont simplement retiré. Ceux qui veulent bien associer leur image en apportant des lots comme la maison au grand vainqueur sont raillés. Molare révèle aussi que le défunt Premier Ministre Hamed Bakayoko, grand mécène de la culture africaine soutenait activement sur le plan financier l’événement.

Autant de raisons qui l’ont poussé à songer à un éventuel arrêt des PRIMUD après l’édition 2021.

Lors de la soirée de distinctions cette année, Le Général Makosso, récipiendaire d’un Prix d’Honneur a lancé un vibrant appel à l’État ivoirien pour apporter un soutien financier conséquent aux PRIMUD.

“Molare a besoin que le Chef de l’État lui donne minimum 200 millions de FCFA par an pour organiser les PRIMUD”, une intervention vivement applaudie par l’assistance en présence du Ministre Touré Mamadou.

L’intervention de Makosso a eu pour effet de faire bouger les lignes. Le Maire de Cocody a par exemple promis la somme de 15 millions de FCFA. Sidiki Diabaté a lui promis 2 millions de FCFA.

Ce 17 Novembre Molare a tenu à nouveau à remercier Makosso via ses comptes sur les réseaux sociaux. Il a par ailleurs énoncé des doléances pour permettre la pérennisation de l’événement et son amélioration. Au-delà du show, il y a tout une structuration qui permet de promouvoir notre pays, promouvoir des artistes, des espaces locaux ainsi qu’offrir de l’emploi et de la formation gratuite à la jeunesse.

“Effectivement, j’étais prêt à abandonner cette activité qui met la lumière sur notre pays. 1600 personnalités des Arts et de la Culture se retrouvent chaque année au Sofitel Ivoire depuis 6 ans pour célébrer la culture ivoire et africaine. Nous battons des records d’audience autant sur la télévision que sur le digital, les gens viennent du monde entier pour assister à l’événement ! Des artistes de haut niveau viennent de toute l’Afrique et sont pris en charge avec nos deniers.
Nous demandons juste que la salle soit prise en compte que les billets d’avions de nos artistes étrangers et leurs hébergements soient pris en charge et que tous nos talents repartent avec quelque chose offert par l’État. En annulant le festival cette année, 2000 emplois indirects ont été perdus. Nous n’avons pas pu former de nouvelles personnes aux métiers de l’art et des industries créatives chaque année nous formons 60 jeunes à nos métiers sans compter nos stagiaires dans les écoles de communication de marketing”

En outre, Molare informe que pour l’édition 2022, des discussions sont en cours avec un pays voisin pour organiser les PRIMUD.

ROLYVAN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

3 − deux =

SNEDAI