A la uneNews & People

Les conseils d’Emma Lohoues à propos des groupes d’ami.e.s

emma lolo2

emma lolo2

La lifeuse Emma Lohoues a célébré un an de plus le weekend dernier avec faste. Elle qui voulait souffler un an de plus paisiblement et dans l’ombre a été surprise par ses proches qui lui ont manifesté tout leur amour par des festivités auxquelles elle ne s’attendait point.

L’une de ses réjouissances a énormément fait jaser sur internet, c’était le show entre elle et les autres femmes qui font partie de son entourage proche. Emma appelle leur groupe le “syndicat”, un peu comme le fait Suspect 95. À la différence que dans ce groupe de filles, chacune a dans son escarcelle un business ou une carrière dans les domaines de la mode ou de la musique.

Ces femmes ont organisé une fête bien arrosée pour leur “grande soeur” Emma. Danses, twerk, travaillements, explosions de joie, les fans ont vécu le spectacle comme s’ils y étaient grâce aux nombreux snaps et stories sur les réseaux sociaux. Et comme d’habitude, les commentaires ont plu, comme une tornade. Certains, fans de voir la joie et l’entente qui animent ce groupe, d’autres déçus, parlant d’abus, parlant de dévergondage.

Hier mardi, via Snapchat, Emma Lohoues a tenu à remercier tous ceux qui de près ou de loin ont participé au succès de cet anniversaire par des cadeaux, des messages, de la présence; parents, amis et fans.

Elle est aussi revenu sur cette histoire de groupe d’amis qui a fait tache d’huile.

“Il ne s’agit pas d’être en groupe inutilement”

“Je suis fière de vous. Chacune de vous a sa boutique, son business, son école. Chacune de vous n’a pas besoin de X garçon pour faire X ou Y chose. Je sais combien de chacune de vous a traversé des difficultés, combien chacune de vous pleure, combien chacune de vous arrive à se relever.

Le jour je serai en galère, je sais que je n’ai pas de problème, je peux vous appeler, c’est de ça qu’il s’agit.

Il ne s’agit pas d’être en groupe, inutilement, où on ne se donne aucun conseil, on est là, bête, on n’a rien, comme ça dans le vent. Pourquoi ? Mes bébés, très fière de vous !

Les bruits de couloir, ce n’est pas votre problème, c’est devant qui est bon !”

Dans ce groupe d’amies, on retrouve notamment Ozoua sa partner in crime, Carmen Sama la veuve de Dj Arafat, Yilim, l’artiste chanteuse ex-membre de Nafasi et soeur cadette de Didi B ou encore Awa Kine qui a une boutique de vêtements populaire à Abidjan. Idem pour Bijou Kone et Didi Chance.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

9 + treize =

SNEDAI