News & PeoplePotins

Josey: “Être maman me motive à me battre pour être la meilleure”

joseya

joseya

Josey a accordé une interview à nos confrères d’Ayana Webzine. Dans ce magnifique entretien, l’artiste est revenu sur ses premiers pas dans la musique, son actualité et surtout le grand buzz à propos de sa maternité. Elle fait part de son ressenti face à cette situation relevant de sa vie privée et qui a été sur les lèvres de tout le monde et n’importe qui. Morceaux choisis.

1- Qui est (vraiment) Josey ?

Bonsoir Ayana. Vous savez toutes, tout de moi aujourd’hui. J’ai toujours été la jeune fille folle amoureuse de musique et de joie de vivre. Rien n’a changé et je ne veux pas que cela change. Par contre, il y’a peut être un détail que vous n’avez pas. Josey est une jeune fille qui aime bien rester tranquille dans son coin. C’est cette facette d’elle qui lui vaut sûrement cette sombre réputation de  “gonflée” . La vie m’a appris que lorsque tu restes tranquille, tu évites beaucoup de problèmes 😊.

Depuis toute petite, je suis friande de bonne musique et de belles paroles.

Je suis passée par les pianos bars et cabarets pour affiner ce talent que Dieu m’a donné. Cet apprentissage m’a valu la 2nde place au concours qui m’a révélée officiellement( ndlr : castel live opéra ) , mais officieusement, j’ai été la voix féminine sur les albums de Eric Didia alias Robert Lévy Provençal et bien d’autres… Aujourd’hui je suis artiste-chanteuse officiellement et par la Grâce de Dieu, connue dans mon pays. J’en suis très heureuse.

2- Comment es-tu arrivée à la chanson ?

Je suis arrivée à la musique le plus naturellement possible. Je suis née dans un univers plein de chansons pour s’amuser et pour apprendre, comme tout enfant. Mon premier jouet, lorsque j’étais plus jeune, était une poupée qui chantait!  J’en étais raide dingue, j’ai encore son nom en tête. Mon père et moi allions tous les dimanche à l’église, et là aussi on chantait. Sans oublier à la maternelle… j’ai grandi avec la musique et je n’ai jamais eu envie de m’en détacher parce que j’ai toujours aimé ça… Au collège mes amies écrasaient souvent des larmes quand elles m’écoutaient chanter. Je traînais toujours là où on chantait, dans les chorales de l’école, dans les groupes musicaux à l’église et à l’école … Je suis entrée la première fois dans un studio d’enregistrement avec le groupe de Rap ivoirien Marteau Pilon sur le titre  » mouvement Tchôpi « , ensuite j’ai été régulièrement sollicitée pour des chœurs sur des chansons… Je me suis faite une petite réputation dans le milieu en tant que requin de studio et après j’ai commencé à fréquenter les pianos bars et cabarets. J’ai été repéré là pour être motivée par une grande sœur à m’inscrire au concours Castel Love Opéra. Et me voilà 😊

3- Quelles sont tes sources d’inspiration

Mes sources d’inspiration sont Dieu et la vie 😊

4- Tu es Maman d’un petit garçon aujourd’hui. Comment gères-tu tout le « buzz » autour de ta maternité

Je vis avec. Je n’ai pas d’autres choix.  Bien sûr ce n’est pas facile. Se sentir pointée du doigt , se sentir mal jugée , se voir accusée . Pendant et après cette grossesse, j’ai dû puiser cette force qui est forcément venue de Dieu pour pouvoir tenir le coup, mais ce n’est pas facile.

Je prends sur moi. Cela fait partie de ma vie de personnage publique, je le prends comme ça, je me fais une raison pour évoluer…

Aujourd’hui, je suis une maman très heureuse et je souhaite ce bonheur à toutes les femmes

5- Etre maman pour toi ? Qu’est ce qui a changé  au plan personnel et au plan carrière ?

Être Maman pour moi est un bouleversement total. Déjà au niveau de ma manière de penser. Cela me rend beaucoup plus consciente et plus responsable et cela me responsabilise d’avantage mais dessus tout, cela me remplit de joie et de bonheur. Au plan carrière cela me motive à me battre dans ma profession pour devenir meilleure.

 6- Qu’est ce qui fait ta force ?

Ce qui fait ma force c’est la famille. Je me ressource au sein du cocon familial.

Retrouvez l’interview intégrale sur Ayana Webzine.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5 × un =