News & People

Interview Xclusiv’ – Vérités : Didier DROGBA – « Je serai de retour si… »

joueur-elephant-cote-ivoire-didier-drogba

Drogba-gan-nvo

 

Décidément, le football continue d’alimenter l’actualité avec bien des bouleversements. Et la vague vient d’arriver aux pieds de DIDIER DROGBA. Notre emblématique ex-capitaine vient d’être annoncé par des sites et journaux de nouveau en sélection ivoirienne.
Cet appel à la rédaction nous a tous surpris, car on le sait Didier est un homme très discret. Pourtant, c’est aux alentours de 14h00 qu’il fait sonner mon téléphone. Il est bref mais percutant. Autant vous le dire, le Monsieur est serein car il sait qu’on a besoin de lui !

Didier Drogba : Bonsoir Fleure
– Bonsoir Didier, que se passe-t-il pour que tu veuilles me joindre ?
Didier Drogba : Fleure, je lis depuis cet après-midi des articles annonçant mon retour imminent et d’éventuelles discussions me concernant dans le même but. Je tenais à tirer tout cela au clair.
– Comment ça ?
Didier Drogba : Je suis à une étape de ma carrière ou j’ai besoin de temporiser mes implications physiques et émotionnelles. J’ai plus de 30 ans. C’est une période décisive pour un footballeur. J’ai livré bien des batailles et je pense que je mérite un peu de répit.
– Concrètement Didier, j’ai l’impression qu’on tourne autour du pot : tu as envie de venir, tu ne veux plus revenir ? Quelle est la situation !?
Didier Drogba : Je connais la honte en fait, voilà ce que je veux dire.
– Mais nous on n’a pas honte de toi Didier ? Tu es notre capi…
Didier Drogba : Oui oui , je sais ! Arrivez au moins en quarts de finale de la CAN et on en reparle. Et cessez un peu de m’appeler. Que celui qui invente ses articles arrête car c’est un sujet particulièrement sensible chez moi. La sélection ivoirienne et moi, ce n’est pas le divorce mais je serais de retour uniquement si le Président m’appelle !
– Mais on dit qu’il a envoyé ses conseillers ?
Didier Drogba : D’abord, je préfère que ce soit lui-même ! On se connait à Abidjan. Je vais accepter de discuter avec des conseillers, si demain on ne gagne pas, ils diront qu’ils ne m’ont jamais appelé et que je suis venu apporter la poisse.
Qu’on prévoit aussi une immunité présidentielle pour moi et les autres membres de la sélection en cas de défaite. Je pense qu’il faut toujours être prudent. La passion rend les gens parfois incontrôlables.

C’est sur ces mots que notre entretien prend fin.
Ma conclusion : Prési, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Le pays tout entier vous regarde.
P.S : Interview purement fictive réalisée à un moment décisif de la vie des Eléphants.

DROGBA peut faire malin s’il veut : « on est dans pain ».

Partager