FoodLife style

Texas Grillz: Faites-y un tour, vous reviendrez !

texas grillz

texas grillz

Aujourd’hui dans nos quartiers à Abidjan, les fast-food fleurissent. Toutefois, il est récurrent de sortir de ces espaces de restauration avec la mine déconfite… Tous ne sont pas à la hauteur ! Dans cet amas d’établissements, il y en a un qui recueille toujours de bons avis et retours du public: Le Texas Grillz. Nous avons rencontré le boss de cet street-food, King Maxwell, qui nous a révélé les secrets de son succès grandissant.

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et barbe

Depuis quand existe le Texas Grillz ?

Le Texas Grillz existe depuis bientôt un an et demi. Il y a encore deux ans, c’était juste une table sur une terrasse, un hangar en fait où on consommait du choucouya (viande de mouton braisé).

D’où est venu l’envie de moderniser cet espace rudimentaire et d’en faire un joli cadre enchanteur avec toutes les commodités ?

À Abidjan, il y a beaucoup de personnes qui se lancent dans la restauration et quand tu veux te lancer dans des secteurs pareils, il faut sortir du lot, être original, inventif et créatif. Moi j’ai eu l’idée de faire un street-food à la gastronomie américaine avec des hamburgers, des steaks… qui sont en fait des mets qu’on retrouve dans les grands restaurants mais qui ne sont pas accessibles sur nos terrasses dans nos quartiers.

Venons-en au naming. Pourquoi Texas Grillz et non Abidjan Grillz ?

Je ne sais pas d’où ça sort. Je pense que c’est une inspiration divine. C’est pareil pour le nom des plats. Je me lève un matin et hop, ça me vient à l’esprit.

Des exemples de noms de menus…

On a par exemple le Grand Canyon, un lieu touristique et culturel des USA. C’est un burger à 2 étages. On a le Predator, un burger à 5 étages avec des oeufs et du bacon dessus. Le Juicy Maxwell, qui porte mon nom, c’est un steak de viande fourrée au fromage.

Quelles sont vos forces ?

En premier, je suis plus proche des clients, à leur écoute contrairement aux plus grandes enseignes où tout est vraiment protocolaire. Je fais tout pour rendre le client content, je me plie à leurs exigences, c’est très important. En second, on a la qualité des plats. J’utilise des produits frais, les légumes et ingrédients, de la viande fraîche. Toutes mes épices viennent des USA bien conservés. La saveur reste et cela permet d’avoir un goût magique à la fin.

Aujourd’hui quand vous faites une rétrospection, quand vous regardez deux ans en arrière, êtes-vous satisfaits de vos investissements ?

Au départ, ce n’était pas chercher à être satisfait sur le plan économique, je voulais plutôt satisfaire ma libido, réaliser un rêve, manifester ma passion. Je suis pleinement satisfait quand j’entends les gens me dire merci, leur faire prendre du plaisir et les rendre heureux. En outre, nous nous organisons souvent afin de venir en aide aux orphelins. Et quand nos clients l’apprennent, ils se fidélisent et participent aussi à ces actions caritatives. Sur les réseaux sociaux aussi, j’ai de très bons retours d’expériences et tout ceci ne peut que me rendre fier.

Quels sont vos nouveaux challenges ?

J’étouffe déjà dans mon espace devenu trop petit. Chaque soir, c’est rempli, on a des clients qui viennent de partout. Nous songeons à ouvrir d’autres terrasses Texas Grillz à Abidjan très prochainement.

Votre mot de fin…

Avec ma petite entreprise, j’embauche 22 personnes. Quand tu as une passion que tu veux assouvir, il faut te lancer sans regarder en arrière, le reste viendra avec la foi et la persévérance. Il faut que les jeunes ivoiriens se donnent les moyens de réaliser de réaliser leurs rêves. L’un des moyens à leur portée, c’est bien entrepreneuriat. Penser à entreprendre et aider les autres.

Pour encore plus d’informations et passer vos commandes, contactez le +22577595947.

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

onze + 8 =