News & People

Découvrez le Top 7 des sportifs ivoiriens de l’année 2017

1

1

La rédaction Life Magazine vous dresse le Top 7 des sportifs ivoiriens qui ont le plus brillé cette année 2017.

À l’orée de l’année 2018, il est bien de jeter un regard rétrospectif sur 2017 et de faire un bilan histoire de mettre en lumière ces ivoiriens qui dans leur différents domaines ont contribué à leur niveau à faire briller notre nation à la face du monde.

Pour obtenir ce Top 7, nous sommes partis sur la base des critères suivants: la performance sur l’année 2017, les trophées glanés en individuels comme en équipe sur l’année, l’ensemble de la carrière, le potentiel pour l’année à venir ainsi que la gestion de l’image sur les réseaux sociaux. Il en ressort le classement suivant:

 

1- MARIE JOSÉE TA LOU (29 ans, Athlétisme)

COUV_LIFE_#132 (Copier)

Cette année 2017, Marie Josée Ta Lou s’est transcendée. Elle est passée du simple statut d’anonyme (dans le gotha mondial) à favorite. Lors des championnats du monde, elle a bouleversé tous les paris en atteignant les sommets. Sur 100 et 200m, Marijo a raté le titre de justesse après des premiers tours très réussis. De peu, et elle aurait été sur le toit du monde. Elle devait se contenter de l’argent chaque fois.Lors des Jeux de la Francophonie son apport a été très bénéfique à l’équipe de sprint féminin. Elle a marqué de pierre blanche cette année, en témoigne sa décoration en tant que Commandeur dans l’Ordre du mérite sportif ivoirien. Cette année 2018, elle a l’or dans le viseur. Les autres prétendantes de classe mondiale la redoutent déjà.

2- CHEICK CISSÉ (24 ans, Taekwondo)

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

En 2016, il a été l’homme fort dans le sport ivoirien après avoir obtenu la première médaille olympique de notre histoire. Cheick Cissé très attendu lors des challenges 2017, a fait très bonne figure en remportant avec maestria la majorité des compétitions où il était engagé avec l’or à la clé. Le clou, c’était à Abidjan début Décembre, où il a remporté brillamment le Grand Prix de Taekwondo chez lui à domicile devant son public.

3- RUTH GBAGBI (23 ans, Taekwondo)

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et lunettes

Voici maintenant plusieurs années qu’elle survole le taekwondo ivoirien chez les dames. Sa brillante performance aux JO 2016, augurait une belle année 2017 pour elle. Elle a continué sur cette lancée en remportant des médailles partout où elle passait. Ruth est la championne du monde en titre de Taekwondo. Le seul bémol, lors des Grands Prix du Taekwondo organisés à Abidjan, on aurait bien voulu la voir terminer avec une meilleure médaille que le bronze.

4- BEN YOUSSEF MEITÉ (31 ans, Athlétisme)

L’image contient peut-être : 1 personne

Il a été sur tous les fronts en 2017. Même si l’année ne lui a pas beaucoup souri, il a le mérite d’avoir fait une saison pleine, en bon outsider sur toutes les pistes qu’il a dévalées. Lors de la Diamond League à Zurich, il a manqué la première place d’un cheveu aux 100m. Au meeting de Paris, il a décroché l’or en 9″99. Lors des mondiaux d’athlétisme par contre, Ben Youssef, même s’il n’a pas décroché de médaille, a fait trembler les plus grands comme Usain Bolt et Justin Gatlin en demi-finale.

5- WILFRIED ZAHA (25 ans, Football)

L’image contient peut-être : 1 personne, pratique un sport et plein air

Il est la grosse sensation dans le domaine du sport en Côte d’Ivoire. Les observateurs étaient dubitatifs quant à ce qu’il pouvait réellement apporter à la sélection. Lors de la CAN 2017 il a tout donné, mais très souvent ses efforts se sont noyés dans un collectif amorphe. Lors des autres matchs avec les éléphants, il a encore prouvé qu’il est un nouveau pion essentiel. En club, il a passé un cap, raflant à plusieurs reprises le titre de joueur du mois à Crystal Palace. L’avenir des éléphants de Côte d’Ivoire passera par lui.

6- JEAN MICHAEL SERI (26 ans, Football)

Image associée

Lors du premier semestre 2017, Jean Michael Seri a marché sur l’eau. Il a terminé deuxième meilleur passeur du championnat français avec 10 passes décisives et 5 buts. En prime, il a été distingué Meilleur joueur africain de la Ligue 1 avec le Prix Marc Vivien Foé. Seul bémol, en sélection nationale, il n’a pas eu le même rendement. Au moment où il élevait son niveau il a été stoppé par une blessure. 2018 lui ouvre les bras, lui qui a failli être transféré au FC Barcelone durant l’été dernier.

7- ARTHUR CISSÉ GUÉ (21 ans, Athlétisme)

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

Il a crevé l’écran lors des Jeux de la Francophonie 2017 à Abidjan. Véritable lapin des pistes, Arthur Cissé Gué méritait mieux sur les finales 100 et 200 m. Le nouvel “Usain Bolt” ivoirien s’est contenté de deux médailles d’argent. Il est à n’en point douter l’avenir du sprint ivoirien.

 

Ils faisaient aussi partie de la pré-liste des 15 nominés dans le sport cette année:

Eric Bailly (Football)

Fatimata Diasso (Paralympique Saut en longueur)

Gustave Fezan Bi (Powerlifting)

Kani Kouyaté (Basket)

Konté Bachirou (Cyclisme)

Oumar Koné ( Athlétisme Paralympique),

Soumahoro Moriféré (Sports Auto)

Wilfried Hua Koffi (Athlétisme)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

dix + quatorze =