A la uneEvenements

Daloa prête à accueillir Antilope Festival les 6, 7 et 8 Août prochains !

IMG-20210705-WA0011

IMG-20210705-WA0011

On en parlait dans nos récents articles. Cette année se tiendra la première édition d’Antilope Festival. Ce 3 juillet s’est tenue la seconde conférence de presse autour de l’événement dans la ville de Daloa.

Nombreux étaient les hommes de médias qui ont effectué le déplacement dans la capitale du Haut Sassandra pour prendre part à ce point presse. Y étaient également présents des représentants du Conseil Régional et de la Direction du Tourisme de Daloa. Yabongo Lova, commissaire général du festival entouré de son équipe Bissafa Event, a présenté l’objectif, les enjeux et le programme de ce festival qui se déroulera sur trois (3) jours à Daloa.

Promouvoir et valoriser les richesses culturelles et touristiques de la région

 L’objectif principal du festival est de vendre la destination Daloa. Elle est la 3e plus grande ville du pays. Daloa regorge de tellement de richesses tant au niveau de la culture (rites, gastronomie, style vestimentaire traditionnelle), des ressources naturelles et humaines. Ce festival sera l’occasion de faire découvrir et redécouvrir la culture autochtone bété dans toute sa splendeur ainsi que celles des autres communautés établies dans la région.

Faire de la sépulture d’Ernesto Djédjé un site touristique

La légende de la musique ivoirienne Ernesto Djédjé, Roi du Ziglibithy, est originaire de Daloa, plus précisément du village de Tahiraguhé. Yabongo Lova (Franck Bialy à l’état civil) compte faire de la sépulture d’Ernesto Djédjé : “Nous comptons rénover, embellir cette tombe et en faire, pourquoi pas, un site touristique de la ville de Daloa et même de la région du Haut-Sassandra”.

Sensibiliser la jeunesse à dire non à l’immigration clandestine et inciter à l’entreprenariat 

C’est connu ! Daloa est malheureusement le point de départ par excellence des candidats ivoiriens et originaires de la sous-région à l’immigration clandestine. C’est cette donne que tentera de changer l’équipe d’organisation d’Antilope Festival à travers des actions terrain et des sensibilisations auprès de ces nombreux jeunes via des ateliers. “Quelle orientation donner au développement de la région des Antilopes ?”, tel est le thème de cette édition du festival. La jeunesse de cette ville a une grande part à jouer à travers l’entreprenariat. Des projets de jeunes seront sélectionnés et financés par les directeurs d’entreprise et des cadres de la région du Haut Sassandra.

Des actions sociales

Antilope Festival sera aussi l’occasion de donner, donner un peu de soi, un peu d’amour aux nécessiteux. Les participants effectueront des dons au Centre Hospitalier ainsi qu’à l’Orphelinat de Daloa. Ils participeront aussi à une opération coup de balai ville propre durant le festival.

Des activités sportives

Durant Antilope Festival, une journée sportive est prévue avec l’organisation d’un tournoi de maracana et une séance de fitness djamboola.

Des distinctions de fils modèles originaires de Daloa

Les fils et filles originaires de la ville de Daloa considérés comme des modèles de réussite seront honorés. Des personnalités comme Sery Dorcas, Miss Côte d’Ivoire 2005, l’animateur Jean Michel Onnin (qui a fréquenté à Daloa), le footballeur international Nicolas Pépé ou encore Président MBC de la Génération Consciente seront distingués.

Un concert et de grands artistes invités

Outre les animations comme les spectacles de chants traditionnels (Tohourou) et les défilés de mode en tenues du terroir, le festival connaîtra une apothéose de feu avec un géant concert où sont annoncés des artistes iconiques originaires de la région comme Luckson Padaud, Claire Bahi, Nahounou Paulin, Pablo de Gokra. En plus des “locaux” on aura sur scène des artistes en vogue comme Bebi Philip, Revolution, Les Leaders, Sandia Chouchou, Ramses Tchikaya.

Retour en images sur le point de presse.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

douze − 6 =