Bien-êtreLife style

Comment être pris au sérieux au travail ?

An ethnic businessman looking bored and tired as he sits behind his desk

An ethnic businessman looking bored and tired as he sits behind his desk

Le lieu de travail peut s’apparenter de fois à une jungle où les plus forts dominent les plus faibles. Eh oui, nous parlons bien du lieu de travail. Là où se créent des relations interindividuelles, il y a toujours ce conflit, surtout quand la concurrence entre dans la danse. Il faut donc prêter attention à maintenir un équilibre, être ni dominé, ni dominant, mais plutôt être un agent qui sait s’affirmer quand il le faut.

Cet exercice n’est pas si facile à réaliser, c’est pourquoi nous vous donnons ici quelques conseils qui vous permettront à vous, stagiaires, nouveaux embauchés et même employés de longue date, à vous épanouir avec vos collègues au travail et être une personne dont la voix compte.

1- Participez aux réunions

Certaines personnes ont horreur des réunions et n’aiment pas être confrontés au public. Et pourtant, les réunions sont le lieu permettant de croiser des visages qu’on ne voit qu’à travers des vitres ou des claustras de bureau. Etre présent à une réunion, c’est aussi marquer l’intérêt pour la structure à laquelle on appartient. Ainsi, on manifeste notre désir d’œuvrer dans l’intérêt de notre entreprise. Toutefois, à quoi sert-il de prendre part aux réunions où on reste chaque fois muet comme des carpes ?

2- Prenez la parole en public

Bien, vous êtes aux réunions mais ayez à l’esprit que ce moment permet aux différents participants d’apporter leurs idées sur les sujets à l’ordre du jour. Votre avis compte. Chaque homme a son histoire. Chacun a ses expériences de vie, ses anecdotes. Comme on le dit, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Votre point de vue, partant d’un témoignage ou d’un fait vécu, peut aider. Quand vous posez une question pertinente et une remarque judicieuse, vous “prenez vos points” vis-à-vis de vos collaborateurs et vos supérieurs. Attention à ne pas en faire trop, vous devez être capables d’argumenter vos interventions de façon claire et brève.

3- Le langage corporel révélateur

De nos jours, l’image, l’apparence comptent beaucoup quoiqu’un célèbre adage recommande de ne pas s’y fier. Votre posture, votre allure, votre démarche tout est épié, parce qu’elles peuvent être révélatrices d’une gêne, d’une timidité, d’un sentiment d’infériorité ou d’une assurance de soi. Et ça, ça compte aux yeux des autres. Les statistiques démontrent que 55 % de l’information dont nous avons besoin pour nous faire une idée d’une personne est basée sur ce que l’on voit. Alors, montrez aux autres ceux qu’ils doivent voir de vous, votre vraie personnalité. À bas l’inutile stress et les bégaiements devant les autres. Le travail est notre second lieu d’habitation, vos collègues votre seconde famille.

4- L’importance des réseaux sociaux

Une chose est sûre, quand vous êtes nouveau dans un groupe, les anciens veulent savoir à qui ils ont affaire. Aujourd’hui, le premier réflexe pour avoir des informations sur quelqu’un, c’est de consulter son compte sur les réseaux sociaux. Votre photo de profil, vos publications, votre façon d’écrire, les endroits que vous fréquentez, votre liste d’amis, ce sont des indicateurs qui comptent pour les autres. Veillez à avoir une bonne image sur les réseaux sociaux, à moins que votre métier vous y contraigne à oser de fois (le cas des humoristes et blogueurs). Par mesure de précaution, certains préfèrent ne même pas ajouter leurs supérieurs dans la liste d’amis sur les réseaux sociaux. Mais bon, quand on n’a rien à se reprocher.

5- Savoir dire non

Nous ne vous invitons pas ici à devenir impolis ou rebelles, loin de là. Nous voulons plutôt vous ouvrir les yeux sur des faits pour vous épargner des corvées, des migraines, du surmenage et la honte. Certains supérieurs ou collègues plus âgés, vont vous demander des “services” outrepassant vos fonctions, empiétant sur votre emploi du temps. Sachez dire non quand vous ne pouvez pas et quand vous avez des urgences à régler. Ne prenez pas tout sur vous juste pour gagner leur sympathie. Vous risquez d’en être assujettis à la longue. En donnant la priorité au travail (au lieu de faire les courses domestiques des autres et aller leur acheter le déjeuner) vous vous montrez consciencieux et concentrés sur les vrais objectifs de votre présence dans l’entreprise.

YRK

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quinze − un =