A la uneEvenementsNews & People

Collectif pour la Paix : Les artistes ivoiriens se mobilisent !

cpci

cpci

La Côte d’Ivoire traverse une année 2020 tumultueuse avec la crise sanitaire liée à la COVID-19 ainsi que la crise socio-politique relative aux élections présidentielles. Après l’appel à la non violence lancé par les acteurs culturels aux premières heures des troubles, un collectif d’artistes regroupant des chanteurs de diverses sensibilités et régions de la Côte d’Ivoire vient de se former. Ils ont produit un magnifique et comptent lancer très bientôt une caravane nationale.

Initiée par Dj Lewis, plusieurs artistes ivoiriens ont été conviés sur ce projet. Molare, Ariel Sheney, Didier Bilé, 100 Façon, Abou Nidal, Bebi Philip, Venom, Chantre Guy Christ Israel, Affou Keita, Jim Kamson, Mix Premier, Le magnific, Ramatoulaye,… Que de talents sur ce projets hymne de paix que nous avons eu l’occasion de déguster en exclusivité ce 18 Novembre lors du point de presse à l’Hotel du Golf.

Tout le monde ne pouvait pas être présent sur ce single qui malgré tout dure 6 minutes. Dj Lewis accompagné de certains observateurs culturels a décidé de faire le maximum pour que toutes les régions et sensibilités de la Côte d’Ivoire soient représentés dans cette chanson. “Molare pour le Coupé-décalé, Affou Keita pour les femmes et pour le nord de la Côte d’Ivoire, Jim Kamson pour le reggae et l’est de la Côte d’Ivoire, le groupe 100 Façon pour le zouglou et l’ouest de la Côte d’Ivoire, lui-même Lewis pour le sud, s’est permis de chanter en Kroumen comme bien d’autres dans la chanson”, confie Dj Lewis.

Selon Molare, également en lead sur le projet, d’autres artistes ont été conviés, mais certains eu égard à des impératifs et des contre-temps n’ont pu être présents. “Certains comme Ariel Sheney ont dû envoyer leur partie par mail”. Molare revèle aussi que Mix Premier par exemple a été disponible le dernier jour de l’enregistrement et a pu entrer en studio in extremis.

Pour ce qui est du résultat final, c’est une totale réussite comme ont pu le confier les hommes de médias présents. Les artistes nous ont même servis une séance playback du titre déjà clippé disponible dès ce samedi 21 Novembre.

Le ministère de tutelle et les institutions étatiques sont informés du projet de caravane nationale que souhaitent ces artistes qui ont particulièrement en ligne de mire les villes touchées par les troubles, Yamoussoukro, Bonoua, Daoukro notamment.

Restez connectés Life pour de plus amples informations sur les prochaines étapes concernant la production musicale de ce collectif que chaque ivoirien doit s’attribuer.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

douze + quatre =

SNEDAI