A la uneNews & PeopleSociété

Alain Lobognon prône le retour du service civique militaire pour “sauver” l’École ivoirienne

alain lobognon

alain lobognon

L’École ivoirienne est secouée ces derniers jours par des turbulences occasionnées par des élèves dans certains établissements scolaires qui brandissent la motivation d’aller en congés de Noël de manière anticipée. Face à cette dérive, l’ancien Ministre ivoirien de la Jeunesse et des Sports et ex-Député Maire de Fresco est monté au créneau pour exprimer son ressenti et donner son ébauche de solution.

Ce n’est pas la première fois qu’on fait face à ce genre de situations qui dénotent un mal bien plus profond que de simples envies d’aller en congés plus tôt que prévu. Si l’actuelle Ministre Mariatou Koné a entamé des mesures significatives pour le redressement de l’École ivoirienne, nous sommes encore loin du résultat escompté qui demandera plus d’efforts et d’engagements de toutes les parties, Gouvernement, personnel enseignant, élèves et parents.

Alain Lobognon, lui, a sa petite idée pour remédier au problème de l’indiscipline récurrente de nos élèves : le retour du service civique militaire.

Via son compte Twitter, Alain Lobognon a avancé ses deux propositions de mesures :

1 – Ré-instituer la conscription militaire supprimée en 1990.

2 – Renvoyer des Écoles ivoiriennes ceux qui perturbent le calendrier scolaire.

PicsArt_12-07-12.11.24

“Le Service civique militaire est le seul cadre de formation pour tous les apprenants à qui fait défaut la discipline. Quand l’enseignement dispensé dans nos lycées et collèges par des enseignants civils ne semble plus convenir, il faut innover avec la discipline militaire”, poursuit-il.

Kanigui Yeo, un autre internaute très actif sur twitter abonde dans le même sens quant au renvoi des élèves fauteurs de troubles.

“Je propose qu’on identifie les fauteurs de troubles et qu’ils soient exclus pour l’année scolaire avec signature d’engagement devant leurs parents. Il faut des solutions musclées et de la sécurité autour des écoles. (…) Les élèves de Ste Marie, Mamie Adjoua, Lycée Scientifique, Mermoz, Blaise Pascal…continuent les cours et préparent déjà les examens. Et les enfants des écoles publiques lambda creusent encore plus le fossé social avec leurs agissements chaque année.”

On attend de voir les mesures que prendront le Ministère de l’Éducation Nationale face aux dernières revendications violentes des élèves principalement issus des établissements publics.

ROLYVAN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

20 − trois =

SNEDAI