A la uneNews & People

Accusé d’avoir ruiné et causé la mort d’un citoyen canadien, Souleymane Kamagaté réagit

souleymane kamagaté

souleymane kamagaté

L’affaire fait grand bruit sur la toile depuis ce week-end. Dans sa prise de bec avec la célèbre activiste politique Kyria Doukoure dans le forum Facebook ODCI, Souleymane Kamagaté autrefois connu sous le nom de L’Homme Saga, est accusé d’avoir été à l’origine du décès d’un citoyen canadien.

Kyria Doukoure a déniché une page sombre qui pourrait lourdement entacher le parcours et l’image de Souleymane Kamagaté, homme aux ambitions politiques et qui se présente aussi comme Président de la jeunesse sur les réseaux sociaux.

Selon les propos de Kyria Doukouré, il n’y a aucun doute que Souleymane Kamagaté soit un brouteur (cybercriminel) qui a ruiné le dénommé Bernard Beauchamp (ex-président Directeur Général des Tours Chanteclerc) jusquà ce qu’il en meurt.

Voici son récit avec sa lettre de dénonciation adressée au Colonel Mireille Gignac, Attachée de défense de l’ambassade du Canada en Côte d’Ivoire.

Mue par la volonté d’assainir le marigot politique ivoirien, j’ai dû me résoudre à saisir ce matin les autorités canadiennes relativement à une arnaque ayant entrainé mort d’homme dont M. Kamagaté s’est rendu coupable. Les 20 fichiers joints au mail comportent les échanges entre M. Kamagaté et sa victime, le courrier des ayant-droits de M. Beauchamp qui sont au Canada et avec qui j’ai pu échanger la nuit d’hier et toutes les informations susceptibles de faire avancer rapidement la procédure. Il sera toujours préférable d’être un avatar qu’un vil escroc sans vergogne.

*************************************************************************

Au Colonel Mireille Gignac,
Attachée de défense de l’ambassade du Canada en Côte d’Ivoire

Objet : Dénonciation d’un réseau d’escrocs faisant des victimes canadiennes

Je suis Mlle Doukouré Kyria, bloggeuse ivoirienne vivant en région parisienne. Je vous écris relativement à une arnaque ayant débouché sur la mort d’un citoyen canadien et perpétré par un individu formellement identifié par sa victime et ses ayant-droits. Je tiens à préciser que juridiquement, je ne suis pas fondée à agir et c’est la raison pour laquelle après une minutieuse enquête, j’ai pu retrouver les ayants-droits de la victime supposée.

LES FAITS

Au cours de l’année 2013, M. Souleymane Kamagaté alias l’homme Saga, auteur de plusieurs arnaques via internet et basé à Abidjan (Côte d’Ivoire) a attiré M. Bernard Beauchamp (ex-président Directeur Général des Tours Chanteclerc) citoyen canadien dans ses filets et lui a extorqué plusieurs milliers d’euros. Non satisfait des sommes qu’il lui soutirait via internet, il va l’attirer dans un guet-apens à Abidjan après avoir gagné sa confiance. Une fois sur place, M. Beauchamp va se faire bastonner dans sa résidence de vacances, voler ses cartes de crédits et son chéquier que le sinistre individu utilisera pour ruiner totalement l’infortunée.

Dans un mail en date 07 février 2013, il explique sa mésaventure. Son psychologue encore en activité pourra attester de la véracité des faits. Vous trouverez d’ailleurs en fichiers joints plusieurs correspondances entre M. Beauchamp et M. Kamagate. Vous trouverez aussi les courriers de ses ayant-droits et de sa gestionnaire. Ce sont au total une vingtaine de documents que je joins à ce mail et qui constituent des preuves flagrantes de l’abus dont a été victime votre concitoyen.

Une fois de retour au canada, M. Beauchamp, ruiné par le vol et l’escroquerie dont il a été victime sera dans l’impossibilité d’assurer la pérennité de ses soins médicaux et en mourra puisqu’il souffrait d’insuffisance rénale.

Vous trouverez aussi dans ce mail plusieurs documents dont les numéros de téléphone et l’adresse des ayant-droits de M. Beauchamp qui espèrent que justice lui soit rendu. Le numéro de téléphone de M. Kamagaté et son lieu de résidence actuel à Abidjan vous ont aussi été transmis.

Ma principale motivation tient au fait que je ne veux plus que mon pays soit identifié comme la plaque tournante du trafic via internet. C’est une donc une démarche citoyenne et patriotique.

Les autorités ivoiriennes ont mis en place un organisme en charge de lutter contre ce type de délit et je reste persuadée que M. Gon Coulibaly, premier ministre actuel de la Côte d’ivoire et candidat déclaré à la présidentielle n’hésitera pas à collaborer avec les autorités canadiennes pour que justice soit rendue. Dans le cas contraire, il faudra en tirer les conséquences qui s’imposent.

Juridiquement, je tiens à préciser qu’il n’y a pas de prescription juridique pour ce délit et que même les fonds envoyés par M. Beauchamp avant son départ en Côte d’Ivoire n’échappent pas à l’abus de faiblesse puisqu’il a profité de la vulnérabilité affective et sanitaire de votre concitoyen.

Je reste à votre entière disposition pour des informations supplémentaires.
*************************************************************************

 

 

“J’ai toujours été traité de “brouteur” sans que cela ne me gêne, et sans que quiconque n’ait pu le prouver”,

Souleymane Kamagaté

Suite à cette sortie qui a créé un tollé sur les réseaux sociaux, Souleymane Kamagaté a rétorqué. Il dément les faits qui lui sont reprochés et souhaite vivement voir aboutir la procédure entamée par Kyria Doukoure. “Tout ce que cet avatar vous a servi n’est qu’une machination très mal orchestrée, tout droit sortie de ce laboratoire composé de barbus. C’était selon eux l’arme de destruction qu’ils avaient contre moi, pourtant après l’avoir balancée, plutôt qu’être détruit, je me sens plus fort et plus aguerri. (…) À vous qui me soutenez, à ces suiveurs également. s’il vous plaît “demandez lui pardon” afin qu’il aille jusqu’au bout de ce qu’il a commencé. Rappelez-lui qu’il y va de sa crédibilité.”

Il annonce par ailleurs qu’il portera plainte. “J’aurais pu tolérer, mais ces accusations sont d’une gravité et d’une vacuité trop énormes pour que je laisse passer.”

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quatre × un =