News & People

Eléphants : Les méthodes de Wilmots rejetées

wilomts

 

wilomts

Un grand malaise règne en ce moment au sein des Éléphants de Côte d’Ivoire. Certains joueurs cadres de l’équipe rejettent les méthodes du nouveau coach Marc Wilmots. 

Les deux défaites des Éléphants récemment en match amical face au Pays-Bas à Rotterdam (5-0) et face à la guinée à Bouaké (3-2), en match de qualification pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN 2019) au Cameroun, laissent perplexes les ivoiriens sur l’habileté de Marc Wilmots, le nouveau coach de l’équipe nationale, à les conduire au sommet. En réalité, ces résultats sont dus à un rejet des méthodes du nouvel entraîneur par certains joueurs, en l’occurrence des cadres tels que Serey Dié, ex-capitaine de la sélection qui a perdu le brassard au profit de Serge Aurier. Selon un membre du staff technique, « Ça ressemble à du sabotage. Des joueurs se comportent en ‘enfants gâtés’ qui cassent tout, pour une friandise refusée ». Mais d’après un des joueurs, « Le coach n’a pas été élégant avec Serey Dié, il avait déjà discuté avec lui lors du regroupement à Liège (Belgique) pour lui annoncer qu’il comptait lui confier le rôle d’encadrer les nouveaux et les jeunes en tant que capitaine. Mais, il a changé de discours, en nous annonçant un capitanat tournant avec Serge Aurier, Gervhino, Eric Bailly et Salomon Kalou ». Egalement suspecté de faire la part belle aux binationaux qui viennent de rejoindre la sélection, Marc Wilmots avait expliqué sa méthode en ces termes lors d’une conférence de presse à Bouaké, juste avant le match contre la Guinée : « À chaque match, le brassard reviendra au joueur qui a le plus de sélections parmi les onze entrants. Ce n’est pas le joueur ancien, assis sur le banc, qui sera capitaine s’il entre en jeu. À partir de là, je n’ai pas un capitaine fixe. J’ai plusieurs capitaines ». Le belge a jusqu’en août, avant le match de qualification pour la Coupe du monde 2018 en Russie, pour convaincre tous les ivoiriens sur l’efficacité de ses méthodes.

Yannick Effoumy

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

un × 4 =