davido

davido

La star nigériane David Adéléké, alias Davido est dans de beaux draps.  Il serait impliqué dans le meurtre de trois de ses proches au Nigéria, dont Tagbo, le petit ami de l’actrice Caroline Danjuma, vedette du cinéma.

Davido est accusé du meurtre d’un de ses proches  répondant au nom de Tagbo, retrouvé mort devant l’hôpital général de Lagos Island, après que la voiture de la star l’y ait déposé, puis abandonné en trombe. Des révélations appuyées par les déclarations de la petite amie du défunt, une autre star de Nollywood, l’actrice Caroline Danjuma qui s’est exprimée sur son compte instagram en ces termes : «Davido, où est Tagbo … il était avec toi et ton équipe la nuit dernière. Vous portiez tous des chapeaux au visage pour cacher vos identités après sa mort dans ta voiture. Vous l’avez laissé à l’hôpital général et vous vous êtes enfuis … la loi doit jouer son rôle cette fois … vous feriez mieux de ramener Tagbo en vie. Après que vous l’ayez tous abandonné à l’hôpital général, vous avez continué votre stupide fête à DNA (une boite de nuit) et avez eu l’audace de promouvoir votre spectacle … ce n’est pas un garçon ordinaire, vous pouvez intimider sa famille … nous avons besoin que tu nous dises comment il est mort dans ta voiture et pourquoi tu t’es enfui … la police et l’hôpital ont confirmé que vous avez tous fui … si tu penses que ton argent peut te sauver, tu viens de rencontrer ton égal. Je te le promets ». Ce post a été supprimé quelques minutes plus tard.

caroline

La mort suspecte de trois de ses proches de l’artiste en l’espace d’une semaine a donc attiré l’attention des médias locaux ainsi que de la police qui s’est auto-saisi de cette affaire. Selon les explications de la police, le jeune homme était déjà mort avant d’arriver à l’hôpital. «Tagbo Umeike, 35 ans, était déjà mort lorsqu’il a été déposé à l’hôpital général de Lagos Island le 3 octobre au petit matin, après une soirée très alcoolisée – il avait bu 40 shots de Tequila, avec des amis, dont le chanteur Davido», a déclaré la police. «Toutefois, l’enquête a révélé que c’est le chauffeur du Toyota Hilux de l’escorte de Davido (…) qui a emmené le défunt à l’hôpital général et l’a abandonné (…) sur les instructions de Davido», a déclaré M. Edgal. «Pour sa première intervention avec la police, le chanteur, Davido avait affirmé aux avoir continué la soirée en discothèque et n’avoir été informé de la mort de Tagbo que plusieurs heures plus tard»  a fait savoir le chef de la Police de Lagos, Imohimi Edgal, lors d’une conférence de presse mercredi. «Le rapport d’autopsie provisoire a établi que la victime est morte d’asphyxie, ce qui veut dire d‘étouffement», a ajouté le responsable, précisant que Davido avait été entendu une nouvelle fois mercredi.

tagbo-davido-e1507738572917

Face à tant de soupçon sur son implication dans cette affaire, Davido s’est exprimé publiquement sur son compte snapchat disant qu’il était attristé par le décès de Tagbo et qu’il priait pour les familles de la victime. Il a également ajouté que des mensonges ont été proférés contre lui, mais par respect pour la famille de Tagbo, il ne fera plus de commentaires sur cet évènement triste. «J’ai été profondément attristé par la nouvelle de la mort subite de mon ami Tagbo. Tout d’abord, j’adresse mes sincères condoléances et prières à la famille en ce moment. J’ai été dans la même situation avant, plusieurs fois et aussi récemment. Mais je suis déçu par les fausses informations et accusations qui ont été portées à mon égard comme d’habitude. Par respect pour Tagbo et sa famille, je ne ferai plus de commentaire à ce sujet pour le moment. Paix à ton âme Tagbo. David Adeleke». Son concert prévu à Conakry, en Guinée le 15 octobre a du être reporté, le temps de régler cette affaire.

EDGAL-4

Le commissaire de police par intérim de l’État de Lagos, Imohimi Edgal, aurait été rétrogradé par la Commission du service de police (CPS), selon Naija News. Cela arrive moins de deux mois après qu’il ait été présenté comme le CP de Lagos. Selon les rapports, Edgal va maintenant revenir à son ancien grade de sous-commissaire de police (DCP).

Yannick Effoumy

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *